Marine Angé

the spaces in translation (2014)

hauts-parleurs, lumières / bande sonore en boucle

“Hier j’ai rêvé de l’Espace intersidéral...petite discussion entre deux mur rêveurs et esseulés"

“the spaces in translation” est une pièce sonore in-situe, réalisée par l’artiste pour l’exposition. Deux “bunker” s’engagent dans un dialogue autour des questions liées à leur condition.

Constituée de micros-évenements sonores, la bande-son procure un allez-retour entre le sujet, la forme, et le discours. L’écoutant, passe pour prêter une oreille attentive a cette action sans temps, et par cela, il se transporte lui-même dans le territoire invisible des espaces parlants.

De la narration découle la voix, la musique, qui tendent à ressembler, parfois, à ce que l’on connais des séries télévisées. En reprenant ces codes, Marine Angé nous transporte dans une sorte de monde étrange, mais dont nous reconnaissons les codes.

Ce travail est ancré dans la notion de “fantastique” qui veut que le sujet, ici l’espace sonore devenant objet de fiction, soit potentiellement réel dans le territoire du recepteur. Le son étant de par sa nature, invisible mais bel et bien “matériel”, il renvoie à cette notion. Dans cette installation, la matière (le son) et l’objet de la matière (le discours sonore) se confondent pour immiscer l’étrange dans le périmètre de réalité du visiteur.

Extrait de la trace sonore de l'installation :


51_spacesintranslationbleue2web.jpg
       
51_spacesintranslationverte1web.jpg
       
51_spacesintranslationverte3web.jpg